Passerelle numéro 19
Pentecôte 2001

RETOUR - AUTRES "PASSERELLES"

Sommaire

Editorial
         L'Esprit-Saint "inspirateur"
Vie liturgique
Témoignages
        - Témoignage d'un prêtre français
        - Quiconque dit de Dieu "Lui" sans jamais lui dire "Tu"
        - Faire silence et écouter
Prière
Informations paroissiales  


EDITORIAL

L'Esprit Saint "inspirateur"

Souvent, nous nous référons au Père ou à Jésus. Mais à l'Esprit Saint ?
Nous ne pouvons croire au Père et au Fils sans croire en même temps et dans un même mouvement à l'Esprit. Il est Dieu lui-même. Il est souffle de vie.

Le don de l'Esprit procure la force d'affronter la peur et le doute. Il s'accompagne de signes étonnants (conversions, miracles …) mais aussi de signes plus discrets tels que la joie, l'amour fraternel et le courage.

Sans doute l'œuvre de l'Esprit Saint est-elle le plus souvent silencieuse mais elle se laisse percevoir en tous gestes de tendresse, en toutes actions de justice, en tous cris de souffrance et de détresse.

L'histoire est remplie de la présence du Christ, mais elle est aussi travaillée par des forces contraires. C'est dans la foi que le chrétien discerne l'intervention de l'Esprit à travers des événements - évolution de la société, découvertes scientifiques et particulièrement biologiques, avancées technologiques, crises … - et dans sa vie personnelle et professionnelle. Tout ne se réduit pas à la seule dimension sociale, historique, scientifique ou économique. L'Esprit Saint ne cesse d’"inspirer" pour nous permettre de distinguer le bien et le mal à la lumière de la conscience de chacun.

Après la mort de Jésus, les apôtres s'étaient terrés dans leur maison pour cacher leur désillusion. Après la résurrection, le Seigneur leur promet l'Esprit. Il suscitera des témoins de Jésus qui auront à continuer visiblement sa présence désormais invisible. La Pentecôte est la fête de leur envoi.

Tous les disciples du Christ, baptisés dans sa mort et sa résurrection, sont associés à cette mission.

G. Thomas

RETOUR

VIE LITURGIQUE

Quelle suite donner à l’assemblée paroissiale ?

Sur le feuillet mis à votre disposition fin avril, 5 propositions concrètes ont été formulées pour répondre à ce qui a été exprimé lors de l’assemblée paroissiale du 18 mars. Voici maintenant l’état de réflexion de l’équipe d’animation paroissiale (EAP) sur ces 5 points.

1. Retraite paroissiale : cette piste est nouvelle, et rien n’est fait à ce sujet aujourd’hui.

2. Animation d’une messe dominicale par mois par les quelques 20 groupes actifs : l’idée fait son chemin. Christian a demandé à une personne si elle voulait bien prendre en charge cette coordination.

Lorsque l’animation serait faite par un groupe de catéchistes, les enfants seraient conviés à rester à l’ensemble de la Liturgie de la Parole (pas de Liturgie adaptée); lorsque l’animation serait prise en charge par un autre groupe, la Liturgie adaptée serait organisée normalement. Tous les enfants en catéchèse seraient invités à cette célébration mensuelle au moins. Après la célébration, l’apéro la suivra.

3. Information sur les formations: une farde avec pochettes multiples pourrait être tenue à jour; sans doute est-il nécessaire de glaner des informations à différentes sources, entre autres sur Internet. Nous cherchons une personne pour s’en charger. !

4. Cellules paroissiales d’évangélisation : où en sommes-nous ?
Un petit groupe s’est constitué à partir de paroissiens et des prêtres s’étant rendus à Sanary (Toulon) pour préparer le démarrage potentiel des cellules paroissiales d’évangélisation à Basse-Wavre.
Après une phase d’approfondissement de ce qu’est l ‘évangélisation, basée sur l’encyclique du Pape Paul VI " Evangelii nuntiandi ", il nous est apparu que l’étape ultérieure, incontournable car véritable fondement de toute chose durable dans la vie de foi, était de mettre en place un horaire paroissial d'Adoration du Saint-Sacrement ouvert à tous bien sûr mais aussi engagé et engageant. Enfin, à moyen terme nous pensons organiser d’autres cycles d’approfondissement sur " comment et pourquoi évangéliser ".
Et la suite ? Cela constituera une autre histoire …

5. Dans le domaine de la prière, les horaires d'adoration seront élargis.
Très bientôt, un panneau placé dans notre basilique aidera chacun à mieux comprendre l’importance de la prière en vue du témoignage de Jésus ressuscité dans notre vie quotidienne. Il permettra aussi à ceux et celles qui le désirent de s’inscrire pour un temps hebdomadaire de prière et d’adoration.

RETOUR

TEMOIGNAGES

Témoignage d’un prêtre français, curé de paroisse à Avignon.

Voilà une conviction forte qui m’habite : le chemin qui se dessine dans ma paroisse, à la fois chargé d’intériorité (adoration) et d’extériorité (évangélisation), est un chemin de renouveau de la paroisse.

Le constat établi par les évêques de France dans la Lettre aux catholiques de France atteste de ce mouvement : " C’est lorsque l’appel à aller au cœur de la foi est entendu que l’Eglise est la plus vivante (…) Les catholiques français désirent et pratiquent ce retour aux sources.

Aujourd’hui, ils ne sont plus simplement déistes ; ils découvrent l’importance de la communion trinitaire de Dieu. La profondeur de leur adhésion au mystère pascal impressionne aussi. Une conception trop étroitement moraliste de la foi cède le pas devant une compréhension infiniment plus ample de la vie chrétienne comme vie dans l’Esprit. "

Nos évêques revisitent ainsi l’articulation entre " mystère de communion " et " travail d’évangélisation " en affirmant encore :" L’Eglise qui va aux sources de la foi est en même temps une Eglise qui accepte d’aller au large pour annoncer l’Evangile. Aujourd’hui, tout en faisant l’expérience de notre pauvreté, nous progressons effectivement dans l’expérience de l’évangélisation, en découvrant nous-mêmes la foi comme une Source et en n’hésitant plus à conduire d’autres personnes jusqu’à cette Source, là où elle est toujours offerte, dans l’Eglise sacrement du Christ et de sa Vie. "

Pourquoi s’étonner alors si aujourd’hui l’adoration eucharistique s’établit de plus en plus dans les paroisses ? A condition qu’elle ne soit pas un argument de repli ou de conservatisme ignorant de l’appel à évangéliser, et encore moins un procédé tactique pour appuyer une illusoire restauration du passé, l’adoration nous appelle à " avancer en eau profonde " pour mieux " lâcher nos filets pour la pêche ".

Pourquoi s’étonner si aujourd’hui l’appel permanent du Pape pour une " nouvelle évangélisation " ne cesse d’être entendu au cœur même des paroisses ? Ce qui est bien clair, c’est que plus aucun chrétien pratiquant ne pourra insolemment considérer sa paroisse comme une sorte de libre-service ou de supermarché, prenant seulement pour lui-même ce dont il a besoin, quitte à comparer et à " zapper " d’une paroisse à l’autre en fonction de ses préférences ou de la tête du curé. Jésus nous appelle à servir avant de nous servir, et le meilleur service à rendre à l’homme d’aujourd’hui, c’est de lui apporter la parole de Vie.

Et si le prêtre est enthousiaste et audacieux pour évangéliser, très vite ses paroissiens le seront avec lui.

P. Jean PHILIBERT (Avignon)

  RETOUR

Quiconque dit de Dieu " LUI " sans jamais lui dire " TU ".

Quiconque évangélise sans prier, un jour n’évangélisera plus.

Ce n’est pas seulement qu’il oublie de recharger ses accus : c’est qu’il s’enfonce dans l’hypocrisie. Comment pourra-t-il évoquer comme vivant celui qu’il croit présent dans le monde et à qui il ne s’adresse jamais ?

Quiconque dit de Dieu " LUI " sans jamais lui dire " TU ", est en train d’oublier les traits du visage de Dieu. Un jour, Dieu ne sera plus qu‘une idée, et bientôt plus qu’un mot. C’est qu’il y a, au départ, une faute de logique. On ne parle pas concrètement d’un Dieu qu’on n’écoute pas et à qui on ne parle jamais. Une des grandes leçons du Père de Foucauld c’est qu’il ne parle jamais de Dieu, il parle toujours à Dieu.

Le sommet de la révélation de Jésus est cette prière sacerdotale où Jésus nous fait témoin de son dialogue avec le Père.

Seule la prière peut rendre notre foi authentique et concrète. Sans elle, les démarches actives elles-mêmes ne concrétiseront pas notre foi, ne témoigneront pas de Dieu.

L’idée de Dieu, sans dialogue avec lui, ne se concrétise pas, même si on le monnaye en démarches multiples au plan du temporel. Le " vécu " de l’évangélisation ne comporte pas seulement le rapprochement des hommes, il implique le dialogue avec Dieu.

Paul GUILLUY Jesus Caritas. Janvier 1973

RETOUR

Faire silence et écouter

Pour moi, prier, c’est d’abord faire silence et écouter. Rassurez-vous, je ne suis pas en contact direct avec Dieu, je n’entends pas des voix. Mais je crois qu’il y a une

Parole qui se donne à entendre à travers les Ecritures, en moi et chez les autres.

Prier, c’est aussi lâcher prise, accepter que cette Parole donnée me convoque et me conduise là où je ne voudrais pas aller. Prier enfin, c’est laisser la source passer à travers soi. Cette vie qui m’est donnée, je ne peux pas lui faire barrage. Prier, c’est donc à la fois être nourri et nourrir. Autrement dit, permettre à d’autres de trouver leur chemin.

Myriam Tonus

RETOUR

PRIERE

Pour les prêtres

Les prêtres ont particulièrement répondu à l'appel de l'Esprit. Ayant reçu la mission d'évangéliser, de sanctifier, de célébrer et de guider, leur sacerdoce nous est essentiel et précieux. Prions spécialement pour eux - prière anonyme -:

" Seigneur, nous Te rendons grâce pour les prêtres du monde entier et en particulier pour ceux que Tu mets sur notre route.

Habite-les de Ta présence au point que nos rencontres avec eux soient rencontres avec Toi.

Enracine-les dans Ton Eglise et fais de leur fidélité une lumière pour le monde.

Renouvelle chaque jour en eux le oui qu'ils ont su Te dire.

Donne leur, dans le difficile discernement de chaque jour, amour et fermeté, patience et humour.

Accorde-nous par eux et par la puissance des sacrements de l'Eglise de découvrir chaque jour davantage Ta présence dans nos vies.

Qu'en eux et par eux, Ta volonté soit faite. Amen ."

  RETOUR

INFORMATIONS PAROISSIALES

Dates importantes à retenir.

Le 9 septembre : la Paroisse fêtera les 40 ans d’ordination de Michel BUYSSE

Le 23 septembre : dîner paroissial et animations.

Le 7 octobre : récollection pour tous les paroissiens de Wavre

Le 17 novembre : ordination diaconale de Damien par le cardinal Danneels en notre Basilique

Pour mieux comprendre la liturgie de l’Eglise

Le diacre (du grec diakonos, serviteur) est un ministre ordonné par l’évêque pour nous rappeler que toute l’Eglise est servante, humble, pauvre, comme le fut Jésus. Dans la liturgie, c’est le diacre qui proclame l’Evangile, nous invite au baiser de paix et nous renvoie dans cette même paix vers nos foyers à la fin de la messe .

RETOUR